Virtuel Audio

Bagdad mon amour

Un documentaire de Frédéric Tonolli produit par Arnaud Hamelin / Sunset Presse.

Notre expertise :

Mixage

Intervenants :

Christophe Millet / Virtuel audio

Amour et goût de cendres : c’est une collection de passions contrariées par la grande Histoire que tissent depuis 2011 Arnaud Hamelin et Frédéric Tonolli. Des destins de Roméo et Juliette des temps modernes, séparés à jamais par la guerre en Bosnie (Sarajevo, mon amour), le conflit nord-irlandais (Belfast, mon amour), ou défiant le rideau de fer (Berlin, mon amour)…

Ce quatrième opus a pour théâtre l’intervention américaine en Irak, et ses héros tragiques sont Jimmy Ahearn, le GI yankee, et Lina, la jeune chiite, qui ont eu le coup de foudre au milieu du chaos, en mai 2003. Au carrefour du mélodrame et de la géopolitique, les auteurs entrecroisent deux fils narratifs : le récit plutôt synthétique de l’intervention américaine, avec ses mensonges et ses errements, et le feuilleton étiré d’une love story qui s’écrit en dépit des obstacles — séparation géographique, regard hostile des proches, barrages administratifs…

Du mariage religieux dans une mosquée d’Amman (Jordanie) au grand jeu kitsch d’une union à Las Vegas, Jimmy et Lina tentent la synthèse de deux cultures et parviennent à rallier à leur cause leurs deux familles. Installés en Caroline du Nord, ils baptisent leur petite fille Khadija Myriam, du nom de l’épouse de Mahomet et de celui (en arabe) de la mère de Jésus. Rappelé en Irak en 2007, Jimmy est tué lors d’une patrouille à Badgad. Il est enterré au cimetière militaire d’Arlington, dans une des rares tombes gravées d’un croissant musulman.